21 septembre 2018

Comment nos équipes et les centrales nucléaires se sont préparées au passage de l’ouragan Florence aux Etats-Unis ?

Avant que l’ouragan Florence ne frappe la côte Est des États-Unis, les centrales nucléaires situées sur son parcours se sont préparées à l’impact. Tout comme Framatome.

Dans une déclaration datée de vendredi, le Nuclear Energy Institute soulignait que « la sécurité et la préparation sont dans l’ADN de l’industrie nucléaire. Nos membres mettent tout en œuvre pour que leurs communautés restent protégées et alimentées électriquement après le passage de l’ouragan Florence. »

Au moment où nos clients électriciens déclenchaient leurs plans de préparation d’urgence validés par l’Autorité de sûreté américaine (NRC), Framatome activait son poste de commandement d’urgence de l’alliance SAFER (Strategic Alliance for FLEX Emergency Response) et alertait les Centres d’intervention nationaux SAFER pour qu’ils se préparent à un éventuel déploiement.

Le poste de commandement SAFER coordonne le déploiement des équipements d’urgence hors site depuis les Centres d’intervention nationaux SAFER. Ces centres d’intervention stockent et entretiennent les équipements mobiles opérationnels qui peuvent être rapidement déployés vers des installations nucléaires aux États-Unis (par exemple, lors d’un ouragan), en appui de la stratégie de sécurité flexible et multifacette du secteur.

Le personnel SAFER de garde a reçu des alertes. Lundi soir, les membres de l’équipe d’intervention SAFER ont reçu une ALERTE SAFER indiquant que le Centre national des ouragans avait émis un bulletin pour l’ouragan Florence. À partir de ce moment, tout le personnel SAFER devait être prêt à répondre au cas où un site nucléaire réclamerait des équipements. Le mardi soir, les membres de l’équipe reçurent une seconde ALERTE SAFER avec le statut actualisé indiquant les heures prévisionnelles de passage de l’ouragan et les probabilités concernant la vitesse des vents.

L’équipe SAFER a également procédé à d’autres préparations. Les personnels de garde du Centre de contrôle des arrêts ont été alertés et se sont préparés à une intervention en cas d’appel d’un client. L’installation de secours SAFER de Birmingham, en Alabama, était également prête à intervenir. Les opérateurs de transport sous contrat ont été contactés pour s’assurer que les équipements seraient acheminés par avion ou par la route le plus rapidement possible jusqu’au site, et qu’ils étaient conscients du besoin potentiel et prêts à agir à tout moment.

Tous ensemble, dans le secteur nucléaire, notre mission est de garantir la sécurité de nos communautés et d’assurer la confiance dans les programmes d’intervention.