03 octobre 2018

Au Creusot, le contrôle dimensionnel des éprouvettes passe au numérique

L’atelier d’usinage des éprouvettes du site du Creusot, le CFE, utilise depuis le printemps un outil de contrôle dimensionnel de dernière génération.

Une éprouvette est un échantillon d’acier prélevé dans la masse d’une pièce forgée ou coulée et usiné pour correspondre à un essai mécanique donné. Avant leur envoi au laboratoire interne au site du Creusot -le laboratoire Vulcain- les éprouvettes sont contrôlées une à une. Le temps consacré à ce contrôle dimensionnel de précision vient de se voir considérablement réduit tout en gagnant en fiabilité.

Gain de temps et fiabilité accrue

Le site du Creusot a investi, fin 2017, dans une nouvelle machine qui permet la prise de mesures et leur retranscription de manière automatisée. Simple d’utilisation, cet outil transfert toutes les données dans un tableau Excel utilisé directement dans le PV. Quelques minutes suffisent. Contre une heure auparavant.

Avant sa mise en œuvre opérationnelle, la machine et les nouvelles modalités de contrôle dimensionnel ont été présentées aux principaux clients du site et aux inspecteurs.

« Nous gagnons en temps et surtout en fiabilité en nous affranchissant d’une quantité de retranscriptions manuelles. Nous franchissons un vrai palier en matière de productivité et de qualité » indique David Denoyelle, responsable de l’usinage du site du Creusot.

L’équipe projet avec, de gauche à droite : Frédéric Tropin, David Denoyelle, Damien Perrin et Catherine Charpentier (absente de la photo). Une éprouvette KV en cours de contrôle dimensionnel. Les différentes éprouvettes usinées au CFE.