05 avril 2019

Etats-Unis : Framatome livre des assemblages combustibles GAIA dotés de la technologie EATF

Framatome a livré les premiers combustibles EATF (« Enhanced Accident Tolerant Fuel »), composé de pastilles de combustible et de tubes de gainage améliorés à la centrale de Vogtle Electric située dans l’état de Géorgie, en janvier. Ces crayons, intégrés dans des assemblages GAIA et destinés au réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Vogtle. ont été insérés dans le réacteur par Southern Nuclear, opérateur de la centrale, au cours de l’arrêt pour rechargement de ce printemps.

« C’est un jalon essentiel pour Framatome et l’ensemble du secteur nucléaire », a déclaré Lionel Gaiffe, directeur de la BU Combustible Framatome. « Nous nous félicitons du soutien constant de Southern Nuclear vis-à-vis des programmes EATF, et nous sommes ravis de participer au déploiement d’une technologie de combustible économique et évoluée qui offre aux opérateurs un temps de réponse accru et une plus grande flexibilité opérationnelle. »

Dans le cadre du programme PROtect de Framatome, l’ajout novateur d’un revêtement de chrome aux tubes de gainage M5Framatome en alliage de zirconium améliore la résistance à l’oxydation à haute température et réduit la génération d’hydrogène lors d’une perte de refroidissement primaire. Ce revêtement de chrome diminue également considérablement le fluage et le ballonnement du crayon, ce qui permet de préserver la géométrie du cœur et d’assurer son refroidissement et ainsi d’offrir un temps de réponse plus long à l’opérateur. Par ailleurs, ce revêtement innovant présente une meilleure résistance à l’usure des crayons due aux débris en fonctionnement normal.

Outre le revêtement de chrome des tubes de gainage, cette solution combustible intégrée inclut des pastilles de combustible d’UO2 dopé à l’oxyde de chrome, qui présentent une densité plus élevée, contribuent à réduire le relâchement de gaz de fission en cas de perte de refroidissement. Par ailleurs, les pastilles d’UO2 dopé au chrome ont prouvé une résistance accrue au phénomène d’IPG (Interaction Pastille-Gaine) ce qui accroit la flexibilité.

Dans le cadre de son programme EATF, Framatome a bénéficié du soutien du département de l’Énergie américain (DOE), ce qui lui a permis de devancer de manière significative son objectif initial de déploiement de la technologie pour 2022. Des partenaires européens, comme le CEA qui avait initialement identifié le revêtement de tube de gainage approprié, ainsi qu’EDF, la centrale nucléaire de Goesgen en Suisse et d’autres acteurs du secteur nucléaire ont collaboré pendant de nombreuses années au développement de certaines des options du combustible PROtect.

Framatome a produit ses assemblages combustibles dans son usine de fabrication de combustible de Richland, dans l’État de Washington (États-Unis), dans le cadre d’un contrat passé en 2017 avec Southern Nuclear.

Southern Nuclear, une filiale de Southern Company, exploite 6 réacteurs pour Alabama Power et Georgia Power.