06 avril 2018

Framatome affiche en 2017 une année de performance exceptionnelle aux États-Unis en intervenant lors de 44 arrêts de tranche

En 2017, Framatome a contribué à 44 arrêts de tranche dans des centrales nucléaires aux États-Unis, dont 16 arrêts non programmés. Les travaux de maintenance et d’inspection, effectués par plus de 3 600 employés, permettent à ces centrales de continuer à produire de l’électricité dans d’excellentes conditions d’efficacité et de fiabilité.

Les opérations à réaliser pendant ces arrêts de tranche comprenaient notamment des contrôles, des inspections, le transfert de combustibles ainsi que des travaux de rénovation. Ces opérations permettent de prolonger la durée d’exploitation des centrales nucléaires tout en renforçant les conditions de sécurité des salariés.

« Nous avons fait appel à des équipes d’experts et à des technologies avancées pour maintenir et améliorer la performance des centrales nucléaires », s’est félicité Gary Mignogna, directeur de Framatome aux États-Unis. « Nous sommes fiers du travail de nos équipes, à la fois de haute qualité, créatif et efficient, qui profitera à nos clients et à leurs consommateurs au cours des années à venir. »

Au total, les salariés de Framatome ont travaillé 2,4 millions d’heures sans accident, effectuant 7 654 transferts de combustible et 281 343 inspections des tubes sur des générateurs de vapeur. Framatome a travaillé efficacement sur les installations nucléaires, et en toute sécurité. En 2017, l’entreprise a reçu le trophée de « Safety Supplier of the Year » de la part de l’électricien Duke Energy.

L'année passée a été une année pleine de réussites pour Framatome, parmi lesquelles :

  • La mise en œuvre du grenaillage par jet de cavitaiton (cavitation peening) sur quatre réacteurs. Les opérations ont commencé au printemps 2016. Suite aux travaux, l’Autorité de sûreté américaine (NRC) a accordé une dispense de contrôle sur la tranche 2 de la centrale nucléaire de Byron, exploitée par Exelon, et de la tranche 1 de Braidwood, réduisant la fréquence des visites d’inspection de leur couvercle de cuve de 18 mois à une fois tous les 10 ans.
  • Une collaboration avec Newton Research Labs Inc. afin de mettre à la disposition de l’industrie nucléaire la technologie de contrôle non destructif (NDE) de Newton, le service NDE le plus avancé d’inspection et de réparation par robot.
  • La réalisation du premier contrôle MRP-277 entièrement automatisé et codé du Programme de Fiabilité des matériaux sur un réacteur à eau pressurisée de Combustion Engineering (C-E). L'équipe inspections a réalisé des contrôles MRP sur 13 réacteurs en limitant l’exposition du personnel aux rayonnements ionisants dans les installations nucléaires. Ces contrôles assurent la sûreté des centrales tout au long de la prolongation de leur durée d'exploitation.

Cliquez pour zoomer