20 février 2019

Etats-Unis : Framatome remporte un contrat de plusieurs millions de dollars pour réaliser des opérations de maintenance à la centrale de Wolf Creek

Framatome a signé un contrat de plusieurs millions de dollars avec Wolf Creek Nuclear Operating Corporation pour mettre en œuvre une technique de maintenance révolutionnaire à la centrale nucléaire américaine de Coffey County, dans le Kansas.

La technique de grenaillage par jet de cavitation à ultra-haute pression (cavitation peening) développée par Framatome sera utilisée à la centrale de Woolf Creek pour renforcer et préparer le couvercle de cuve de réacteur pour l’avenir. Cette opération est actuellement programmée pour le printemps 2021. En plus des services de grenaillage en surface, Framatome réalisera une série de contrôles non destructifs des équipements du réacteur et effectuera des inspections liées à la gestion de son vieillissement.

« Offrir des solutions innovantes qui accroissent la sécurité et les performances, tout en réduisant la durée et les coûts du projet, fait partie intégrante des missions de Framatome », a déclaré Catherine Cornand, directrice de la Business Unit Base installée de Framatome. « La technique de grenaillage par jet de cavitation a déjà été employée avec succès sur des couvercles de cuve de réacteur. Cette solution témoigne une fois de plus du leadership de Framatome dans les technologies avancées et l’innovation au service de tous les types de centrales nucléaires, un leadership qui nous permet de contribuer activement aux performances opérationnelles et financières de nos clients. »

La centrale de Wolf Creek, le seul centre de production nucléaire du Kansas, fournit de l’énergie à deux clients électriciens au Kansas et dans le Missouri. Implantée sur un site de près de 4 856 hectares, la centrale de 1 200 MWe fournit suffisamment d’énergie à plus de 800 000 foyers.

En savoir plus sur le grenaillage par jet de cavitation à ultra-haute pression

Le grenaillage par jet de cavitation UHP est conçu pour empêcher la fissuration due à la corrosion sous tension de l’eau primaire. Le procédé emploie des jets d’eau à ultra-haute pression pour générer des bulles de vapeur qui s’écrasent avec suffisamment de force pour créer une compression bénéfique des surfaces des équipements. Cette compression à la surface améliore les propriétés matérielles des équipements et accroît la résistance à la corrosion et à d’autres types de dégradation.

Dans les réacteurs à eau pressurisée, comme Wolf Creek, l’eau s’écoule dans la cuve du réacteur et à travers le cœur, où elle est chauffée. L’eau traverse ensuite quatre tubulures primaires à branche chaude, situées sur la moitié inférieure de la cuve, pour transporter la chaleur vers le générateur de vapeur. Il s’agit d’une partie cruciale du procédé pour générer de l’électricité dans une installation nucléaire.

En plus de prolonger la durée d’exploitation des équipements primaires d’un réacteur nucléaire de 40 années supplémentaires, dont les tubulures primaires à branche chaude, le grenaillage par jet de cavitation réduit les temps d’indisponibilités et génère des économies en supprimant pour les entreprises l’obligation de remplacer des composants ou d’intervenir à l’aide de méthodes de réparation traditionnelles. Le grenaillage par jet de cavitation UHP peut être utilisé pour différentes applications sur la plupart des modèles de réacteurs.