23 septembre 2019

Framatome remplace avec succès un réchauffeur d'eau alimentaire de la centrale de Palo Verde aux Etats-Unis

Framatome a finalisé le remplacement du premier de 12 réchauffeurs d’eau alimentaire basse pression du réacteur n°1 de la centrale nucléaire de Palo Verde, exploitée par Arizona Public Service aux Etats-Unis. Cette opération s’est déroulée avec succès, respectant un calendrier accéléré lors de l’arrêt de tranche au printemps 2019. Les autres remplacements seront effectués sur une période de neuf ans.

« Nous sommes fiers de consacrer nos technologies les plus récentes et notre expertise pour soutenir l’engagement de Palo Verde dans l’exploitation à long terme de sa centrale », a déclaré Catherine Cornand, directrice de la BU Base installée de Framatome. « Framatome est un fournisseur de référence dans le remplacement de composants de la boucle primaire. Les équipes en charge des arrêts de tranche travaillent étroitement avec nos clients partout dans le monde. Elles s’appuient sur des décennies d’expérience pour mener à bien des projets complexes comme celui-ci, afin que l’exploitation du parc nucléaire se poursuive de façon fiable. »

Les surchauffeurs d’eau alimentaire accroissent la performance d’une installation nucléaire en préchauffant l’eau utilisée dans le générateur de vapeur. Pour cette première opération de remplacement sur le réacteur n°1 de la centrale de Palo Verde, l’équipe s’est appuyée sur une modélisation 3D des composants et des tuyauteries, ainsi que sur des mesures de précision. L’équipe projet a démontré son expertise technique avec la fourniture et l’installation du réchauffeur d’eau alimentaire basse pression de 50 tonnes, qui comprenait également le démontage et le remontage de 24 sections de tuyauterie, et au total 370 soudures de montage.

Les trois réacteurs à eau pressurisée de la centrale de Palo Verde, d’une capacité de production brute de 1 400 MWe chacun, fournissent environ 70 % de l’énergie décarbonée de l’Arizona. Seule centrale nucléaire des États-Unis non installée sur une étendue d’eau, la centrale de Palo Verde recycle les eaux usées urbaines de Phoenix pour refroidir l’installation nucléaire. Chaque année, la centrale produit suffisamment d’énergie pour répondre aux besoins de plus de 4 millions de personnes dans quatre États.