28 octobre 2019

États-Unis : Framatome inaugure l'usine SPEC 200 à Lynchburg, en Virginie

Framatome a ouvert la nouvelle usine SPEC 200 au coeur de son Centre de l’excellence opérationnelle de Lynchburg, en Virginie, finalisant ainsi la délocalisation de l’usine de la Chine aux États-Unis. La cérémonie d’inauguration qui s’est déroulée en septembre marque l’intégration complète de la ligne de produits SPEC 200 dans son portefeuille de solutions. Framatome a finalisé en 2018 l’acquisition de la technologie et des experts SPEC 200 de Schneider Electric. L’usine a récemment achevé avec succès un audit de la Nuclear Procurement Issues Corporation (NUPIC), qui lui a valu une recommandation d’approbation sans restriction pour la fourniture de la plateforme SPEC 200.

« L’acquisition de cette plateforme de contrôle-commande (I&C) et de la propriété intellectuelle afférente, ainsi que la relocalisation de l’usine à Lynchburg signifient que nos clients peuvent commander leurs modules SPEC 200 auprès d’un fabricant d’équipements d’origine (OEM) spécialisé dans le nucléaire aux États-Unis », s’est félicité Frédéric Lelièvre, senior executive vice president in charge of Sales, Regional Platforms and the Instrumentation and Control (I&C) Business Unit, Framatome. « Nos clients vont pouvoir bénéficier d’un support technique renforcé et de rotations plus rapides pour la fabrication de leurs nouveaux modules de même que pour l’évaluation et les services de réparation. »

SPEC 200 est un système de contrôle-commande analogique placé au coeur du système nerveux d’une centrale nucléaire. Historiquement, il a été installé dans les systèmes auxiliaires et de sécurité (classe 1E) et les applications de solde de centrale (BOP), pour permettre aux opérateurs de centrales nucléaires de surveiller et de contrôler l’exploitation de la centrale tout en rendant cette dernière plus sûre, plus efficace et conforme aux exigences strictes de l’autorisation.

Framatome a noué des partenariat avec des électriciens dans le monde entier en vue de développer des stratégies d’actualisation des modules SPEC 200, mais aussi réduire les risques à court terme au moment où ils positionnent leurs centrales pour d’éventuelles mises à niveau des systèmes numériques de contrôle-commande. Les clients peuvent désormais se fournir en modules SPEC 200 auprès d’OEM installés aux États-Unis.