26 novembre 2019

Framatome dévoile son nouveau laminoir à chaud dans son usine de Rugles

Le 25 novembre 2019 – Framatome dévoile son nouveau laminoir à chaud lors de l’inauguration du nouvel atelier ELAN de l’usine de Rugles en Normandie. Cet équipement permet de laminer des largets de zirconium afin de fabriquer des produits semi-finis qui serviront à la fabrication des assemblages de combustible pour les centrales nucléaires.

« L’atelier ELAN de Framatome de l’usine de Rugles abrite le nouveau laminoir à chaud qui est le seul système de ce type en Europe et l’un des rares au monde à pouvoir produire le type de tôles nécessaires aux assemblages combustibles des centrales nucléaires », a déclaré Bernard Fontana, CEO de Framatome. « Nous sommes fiers des investissements que nous avons réalisés dans l’usine de Rugles, qui s’élèvent à 22 millions d’euros et nous permettent de renforcer nos performances en terme de qualité, de respect des délais de livraison et de coûts pour la production de pièces en zirconium pour nos clients. »

L’usine de Rugles reçoit de larges pièces de zirconium, appelés largets, du site Framatome d’Ugine en Savoie. Ces largets ont une épaisseur de 12 centimètres. Après avoir été « chauffé » dans un four dont les températures peuvent atteindre 1 000 degrés Celsius, le larget est ébauché dans le laminoir à une pression de 1 500 tonnes. La tôle ainsi obtenue après plusieurs passages est d’environ 5 millimètres d’épaisseur. Selon les clients, ces tôles seront transformées soit en feuillard afin de les transformer en grilles, soit laissées brutes ou usinées pour alors former l’enveloppe des assemblages de combustible nucléaire.

Le nouveau laminoir pèse environ 130 tonnes et mesure 4 mètres de haut. La machine a été fabriquée par le fabricant TS Plzeň de République Tchèque.

Framatome Rugles investit chaque année environ 3 millions d’euros afin de moderniser ses installations et ses procédés de fabrication.

De gauche à droite : Mr Ceznek, Mr Fontana, Mr Prudhon, Mr Drulak et Mr Martorana