06 octobre 2020

Le site de Richland de Framatome met en service sa nouvelle installation de recyclage des rebuts d’uranium d’une valeur de 20 millions $

Le 6 octobre 2020 – Framatome vient de mettre en service son installation de recyclage des rebuts d’uranium (connue sous l’acronyme anglais SURF - pour Scrap Uranium Recovery Facility) sur son site de fabrication de combustible de Richland, aux États-Unis.

Après presque trois ans de construction, le bâtiment de plus de 1 000 m2 accueille les procédés et technologies avancés permettant de récupérer l’uranium du procédé de fabrication du combustible. Des procédés de pointe sont utilisés pour récupérer les rebuts d’uranium provenant des flux d’alimentation de fabrication et convertir la matière en poudre de dioxyde d’uranium, réutilisée dans le processus de fabrication du combustible. Ce nouveau bâtiment offre également une plus grande sécurité et une meilleure ergonomie pour assurer la protection de l’opérateur.

L’usine de Richland de Framatome

« Cette nouvelle installation ainsi que nos investissements dans nos usines de combustible de Romans, en France, et de Lingen, en Allemagne, démontrent notre engagement continu pour améliorer et développer nos capacités à servir toujours mieux nos clients partout dans le monde », a déclaré Lionel Gaiffe, senior executive vice president, Fuel Business Unit de Framatome. « Nos nouveaux équipements permettent à nos équipes de récupérer et de traiter les rebuts d’uranium plus efficacement, tout en apportant une valeur ajoutée à nos clients. »

L’usine de Richland de Framatome fabrique du combustible nucléaire et des produits liés au combustible pour une meilleure performance, et détient l’un des meilleurs bilans en termes de sécurité dans le secteur nucléaire, reconnu par l’autorité de sûreté nucléaire américaine (NRC). La licence du site a été prolongée jusqu’en 2049, marquant le premier renouvellement d’une licence de fabrication de combustible délivrée par la NRC au-delà de 40 ans.