01 décembre 2020

Framatome Romans : détection d’une anomalie à l’atelier pastillage

Sur le site Framatome de Romans-sur-Isère, l’installation des combustibles de puissance est dédiée à la fabrication d’assemblages combustibles pour alimenter les réacteurs de production d’électricité. Dans cette installation, l’atelier pastillage permet de transformer la poudre d’uranium en pastilles. Pour cela, la poudre est notamment mélangée avec des additifs* pour ensuite être compactée sous forme de pastilles.

Le 27 novembre, lors d’une opération systématique de contrôle qualité de deux lots de fabrication, une anomalie sur la densité des pastilles est détectée. Les quantités d’additifs de ces deux lots n’étaient pas conformes aux exigences d’exploitation de l’atelier. Les lots de pastilles concernés par cette anomalie ont été isolées. Les causes ont été identifiées et corrigées immédiatement.

Cet évènement, pris en compte dans l’analyse du référentiel de sûreté de l’installation, est sans conséquence sur la sûreté d’exploitation. Les quantités d’additifs utilisées sont largement inférieures aux limites autorisées par les règles générales d’exploitation du site.

Framatome Romans a proposé à l’Autorité de Sûreté Nucléaire de classer cet évènement, sans conséquence sur le personnel et l’environnement, au niveau 1 de l’échelle internationale des évènements nucléaires (INES**) graduée jusqu’à 7.

 

*Les additifs, matières hydrogénées prises en compte dans l’analyse de sûreté-criticité, sont utilisés pour améliorer la densité des pastilles.

** L’échelle INES (International Nuclear Event Scale) comprend 8 niveaux de gravité croissante. Elle est graduée de 0 à 7. En France, plusieurs centaines d’incidents sont classés chaque année au niveau 0 ou 1.