10 décembre 2020

Framatome réalise une percée technologique dans l’impression 3D d‘objets de combustible en uranium métallique

Le 10 décembre 2020 – Pour la première fois au monde, Framatome vient de fabriquer des objets imprimés en 3D en uranium–molybdène et uranium–silicium dans son laboratoire de recherche et d’innovation de CERCA, sur le site de Romans-sur Isère (CRIL). Cette percée technologique ouvre la voie au développement et à la production de plaques combustibles en uranium métallique pour les réacteurs de recherche, et de cibles d’irradiation à usage médical largement utilisés par les hôpitaux dans le diagnostic du cancer.

« Framatome croit en l’avenir de ce procédé d’impression 3D. Il démontre des vertus technico-économiques et a vocation à compléter les productions actuelles de CERCA, contribuant fortement à renforcer notre offre vers nos clients, » a déclaré Lionel Gaiffe, senior executive vice president, Business Unit Combustible de Framatome. « Notre ambition est de faire du CERCA la référence en prototypage et travaux de R&D portant sur les combustibles nucléaires innovants en uranium métallique et les cibles d’irradiation à usage médical. »

Les objets en uranium–molybdène et uranium–silicium ont été imprimés en 3D, couche par couche, à l’aide d’un appareil de fusion par faisceau laser. Cet appareil mis en conformité avec l’environnement nucléaire, fonctionne dans une boîte à gants en atmosphère inerte, à base de gaz argon. Ce projet de fabrication a été développé par les experts en R&D de Framatome en étroite collaboration avec l’Université de Technologie Belfort-Montbéliard (UTBM).

Framatome va poursuivre le développement de la technologie d’impression 3D pour la production de cibles d’irradiation et d’autres composants tels que les plaques combustibles pour les réacteurs de recherche. Les efforts de recherche au CRIL peuvent également s’appliquer au prototypage ou même aux petites productions en série de combustibles innovants pour les réacteurs avancés de quatrième génération.