22 mars 2021

Flamanville 3 : des justifications complémentaires sur trois piquages du circuit primaire

Un événement significatif a été déclaré par EDF auprès de l’Autorité de sûreté nucléaire le 3 mars dernier relatif à une prise en compte incomplète du référentiel d’étude pour l’implantation de trois piquages sur le circuit primaire principal du réacteur EPR de Flamanville 3.

Les équipes d’ingénierie de Framatome, en support aux équipes d’EDF, ont lancé une instruction visant à déterminer précisément les causes de cet évènement. Afin de proposer un plan de traitement adéquat, elles ont également engagé le réexamen des propriétés des piquages en regard du référentiel d’étude.

Les piquages permettent de connecter des circuits auxiliaires aux composants du circuit primaire. Ils peuvent être intégrés de forge, c’est-à-dire usinés dans la masse lors de la fabrication de la tuyauterie, ou raccordés par une soudure.

Les piquages ont été réalisés en 2011, sur la base d’un dossier de conception établi en 2006.