28 mai 2021

Framatome Romans : Ecart sur une règle d'entreposage

Sur le site Framatome de Romans-sur-Isère, le laboratoire procède à l’ajustement de la teneur isotopique en Uranium 235 d’effluents liquides uranifères. Cette opération est effectuée afin de respecter les règles d’entreposage de ces effluents liquides et de permettre leur traitement ultérieur dans l’installation de recyclage. Ces effluents sont conditionnés dans des bonbonnes. Celles-ci sont entreposées selon un zonage spécifique dans un local du laboratoire : une zone dédiée, d’une part, aux matières uranifères d’enrichissement inférieur à 5% en Uranium 235, et, d’autre part, aux matières uranifères d’enrichissement supérieur à 5%.

Le 14 mai, à l’issue d’une opération d’ajustement, une analyse est réalisée pour vérifier le taux d’enrichissement. Conformément au standard, les bonbonnes sont alors entreposées dans la zone dédiée aux matières uranifères d’enrichissement inférieur à 5%. Les résultats d’analyse montrent que les enrichissements sont légèrement supérieurs à 5%. De nouvelles analyses sont effectuées et confirment les premiers résultats.

Dès détection de cette anomalie, les bonbonnes concernées sont transférées vers la zone d’entreposage adaptée, permettant un retour à une situation conforme à nos Règles Générales d’Exploitation. Le non-respect de l’entreposage n’a pas remis en cause les marges de sûreté.

Framatome Romans a proposé à l’Autorité de Sûreté Nucléaire de classer cet écart, sans conséquence sur le personnel et l’environnement, au niveau 1 de l’échelle internationale des évènements nucléaires (INES*) graduée jusqu’à 7.

 

* L’échelle INES (International Nuclear Event Scale) comprend 8 niveaux de gravité croissante. Elle est graduée de 0 à 7. En France, plusieurs centaines d’incidents sont classés chaque année au niveau 0 ou 1.