18 avril 2016

AREVA Romans : écart temporaire vis-à-vis d’une règle d’exploitation

Lors d’une opération de nettoyage hebdomadaire d’un équipement, un opérateur a constaté un dépassement de la masse de matière uranifère autorisée dans le réceptacle prévu à cet effet.
Au sein des ateliers de fabrication de combustible pour les centrales de production d’électricité, cette opération permet de recueillir les résidus de matière uranifère en vue de leur réutilisation dans le procédé industriel.

Dès la détection de l’écart, l’exploitant a suspendu les opérations en cours et remis aussitôt en conformité l’équipement concerné.

Les vérifications conduites à la suite de ce constat ont confirmé l’absence de conséquence sur la sûreté. Cependant, en raison de la détection d’un écart vis-àvis d’une règle d’exploitation, AREVA Romans a proposé à l’Autorité de sûreté nucléaire de classer cet écart au niveau 1 de l’échelle internationale des évènements nucléaires (INES), graduée jusqu’à 7.

Contact presse

Céline Depeyre
Tél. : 06 86 57 70 56