16 mars 2017

L’EPR de Flamanville démarre la phase d’essais d’ensemble préalables à son démarrage, en 2018

Mercredi 15 mars 2017, la construction de l’EPR de Flamanville a franchi un nouveau jalon en entamant la phase des essais d’ensemble de l’installation, conformément au planning annoncé en septembre 2015. Ces essais, qui s’échelonneront jusqu’au dernier trimestre 2018, permettront de vérifier et de tester le fonctionnement de tous les circuits de l’EPR. Ils mobiliseront plus de 1000 ingénieurs et techniciens expérimentés venant d’EDF et de partenaires industriels.


La première phase de ces essais débute avec les opérations dites de « chasses en cuve ». Ces opérations consistent à faire circuler de l’eau à très grand débit dans l’ensemble des tuyauteries reliant les systèmes de sauvegarde de l’installation au circuit primaire principal et à la cuve du réacteur. Ces opérations de rinçage des circuits sont prévues jusqu’à l’été 2017.


Elles seront suivies par les essais dits « à froid ». Chacun des matériels sera alors testé afin de vérifier qu’il remplit la fonction qui lui a été assignée à la conception de l’installation.


L’EPR de Flamanville est le réacteur de dernière génération le plus puissant au monde. Le prochain jalon est le chargement de son combustible et son démarrage, à la fin du 4ème trimestre 2018.