12 juin 2017

AREVA NP déploie une technique de réparation avancée sur un réacteur nucléaire en Belgique

AREVA NP a signé un contrat avec la centrale nucléaire de Doel en Belgique pour la réalisation de réparations par soudage à l’aide d’une technique avancée.

Avec ce contrat, la technique de réparation par soudage IDTB (Inside Diameter Temper Bead), développée par l’équipe américaine d’AREVA NP et déjà mise en œuvre sur 183 pénétrations depuis l’année 2000 aux États-Unis, sera exécutée pour la première fois hors des États-Unis.

Cette méthode permettra d’assurer la continuité de l’exploitation de la centrale de Doel, de produire une électricité propre et fiable, tout en évitant les manipulations complexes et en assurant la sûreté nucléaire globale de la centrale dans les meilleures conditions.

« Grâce aux efforts et à l’engagement indéfectible de notre équipe, nous sommes fiers de partager cette technologie avec les centrales nucléaires du monde entier », a déclaré Craig Ranson, directeur général de la BU Base Installée aux États-Unis.

Au cours d’un arrêt programmé à l’été 2018, une équipe AREVA NP venant des États-Unis réalisera la réparation par soudage IDTB, ainsi que les contrôles du couvercle de la cuve. La technique IDTB d’AREVA NP est une méthode éprouvée qui permet de traiter en amont la fissuration due à la corrosion sous tension par l’eau primaire (PWSCC) sur les couvercles des cuves.

Cette technologie vient en remplacement de la méthode qui consistait à pénétrer l’enveloppe de pression, éliminant ainsi le risque de générer des défauts incrustés. Elle permet également de traiter tous les types de corrosion PWSCC, garantissant une exploitation sûre et fiable de la centrale. AREVA NP a réalisé 77 % de l’ensemble des réparations par pénétration du couvercle de la cuve aux États-Unis.