20 octobre 2015

Présentation aux CE et CCE des projets de réorganisation du groupe AREVA

Après la signature hier de l’accord sur l’emploi, la direction présente aujourd’hui et demain aux Comités et Comités Centraux d’Entreprise les documents décrivant les projets de réorganisation du nouvel AREVA et d’AREVA NP ainsi que leurs impacts sur l’emploi.

Comme déjà annoncé, l’objectif est de construire deux projets d’entreprise : celui du Nouvel AREVA, recentré sur le cycle des matières nucléaires, et celui d’AREVA NP, chaudiériste nucléaire, fournisseur d’équipements, de services et de combustible, dont EDF a vocation, une fois l’opération validée, à devenir l’actionnaire majoritaire.

Ces documents précisent les projets de baisse d’effectifs permettant d’atteindre l’objectif du plan de compétitivité nécessaire aux deux entreprises. Six sociétés sont concernées : AREVA Business Support (qui regroupe les personnels dédiés au fonctionnement du siège social), Areva NC, Areva NP, Areva Mines, Eurodif production, SET. Au total, les projets portent sur la suppression de 2700 postes en France d’ici à 2017, en ligne avec l’objectif de 3000 à 4000 suppressions de postes annoncé en mai dernier, du fait des départs déjà enregistrés hors plan depuis le début de l’année.

Ce Plan de Sauvegarde de l’Emploi sera déployé sans jamais dévier de ses principes : le recours au volontariat, la préservation des compétences industrielles, la poursuite du dialogue avec les salariés et leurs représentants. A ce titre, le groupe tient à saluer la qualité du dialogue social au cours des mois passés et l’esprit de responsabilité des organisations syndicales qui ont permis un accord majoritaire sur l’emploi.