30 juillet 2015

Résultats semestriels 2015

En application de la norme IFRS 5, le compte de résultat et le tableau des flux de trésorerie du 1er semestre 2014 ont été retraités pour présenter un proforma à périmètre comparable au 1er semestre 2015 ; le résultat net des activités faisant l’objet d’un appel d’offres ou d’une négociation en vue de leur cession est présenté sur une ligne spécifique « résultat net des activités cédées ou destinées à être cédées ».
Les activités suivantes remplissent les critères fixés par la norme IFRS 5 pour être classées dans la catégorie « activités destinées à être cédées » au 30 juin 2015 :

  • AREVA NP
  • Mesures Nucléaires
  • Energie solaire 
  • Energie éolienne : les résultats d’Adwen sont comptabilisés par mise en équivalence à partir du 9 mars 2015. Les résultats du 1er janvier au 8 mars 2015, ainsi que le résultat de déconsolidation sont présentés dans le « résultat net des activités cédées ».

Il est rappelé que le niveau d’activité des différents Business Groups et leur contribution aux résultats du groupe peuvent varier de manière significative d’un semestre sur l’autre dans les activités nucléaires. Par conséquent, l’activité semestrielle ne saurait être considérée comme une base fiable de projection annuelle.

Résultats semestriels 2015

  • Chiffres clés :
    -
    Carnet de commandes : 32,3 Md€ (stable vs S1 2014)
    - Chiffre d’affaires : 1 930 M€ (+ 6,3 % à p.c.c.)
    - Excédent brut d’exploitation : 306 M€ (+ 63 M€ vs S1 2014)
    - Résultat opérationnel : 7 M€ (+ 219 M€ vs S1 2014)
    - Cash-flow opérationnel : 460 M€ (+ 517 M€ vs S1 2014)
    - Cash-flow net des activités de l’entreprise : - 211 M€ (+ 55 M€ vs S1 2014)
    - Résultat net part du groupe : - 206 M€ (+ 488 M€ vs S1 2014)
  • Faits marquants de la période
    - Déploiement du plan de transformation
    - Olkiluoto 3 (OL3) : améliorations substantielles concernant l’exécution du projet constatées sur site
    - Flamanville 3 (FA3) : AREVA a soumis aux autorités, en accord avec EDF, un programme d'essais destiné à démontrer la conformité des équipements aux nouvelles exigences de sûreté. La revue de ce programme est en cours.
    - Accords concernant l’approfondissement de la coopération franco-chinoise sur l’énergie nucléaire civile (CNNC, CGN et EDF)
    - Accord dans les transports et la logistique nucléaire en Chine (CNNC)
    - Accords définitifs avec Gamesa pour la création de la JV Adwen
    - Lancement du processus de cession de Canberra


Plan de transformation

  • Plan de performance
    -
    Avancement du plan de compétitivité (objectif à l’horizon 2017 de 1 Md€ de gains opérationnels par rapport à 2014 dont 500 M€, nets de l’inflation, sur le nouveau périmètre d’AREVA) : environ 85 % des actions identifiées
    - Objectif de réduction d’emplois de 5 000 à 6 000 pour l’ensemble du groupe (dont 3 000 à 4 000 en France) d’ici fin 2017
    - Dialogue social : ouverture du livre II en octobre
    - Avancées en vue d’accords commerciaux avec EDF (uranium naturel, conversion, enrichissement, traitement-recyclage)
    - Gestion renforcée des grands projets
  • Feuille de route stratégique
    - Prise en compte des orientations fixées par la Présidence de la République française le 3 juin 2015
    - Refonte du partenariat avec EDF :
    - Définition des termes du partenariat stratégique
    - Projet de cession d’au moins 75 % de l’entité AREVA NP à EDF
    - Projet de création d’une entité conjointe de conception, gestion de projets et commercialisation des réacteurs neufs
  • Plan de financement
    - Financement de l’entreprise pour la période 2015-2017 :
       - Besoins de financement : environ 7 Md€ après prise en compte des bénéfices des deux leviers suivants :
          - Mise en œuvre du plan de compétitivité
          - Forte sélectivité des investissements
    - Sources de liquidité pour la période 2015-2017 :
         - Financements propres d’environ 1,2 Md€ :
           - Optimisation du seuil de trésorerie minimale cash-poolée
           - Gestion optimisée de la trésorerie (affacturage, monétisation de créances fiscales, prévisions hebdomadaires)
           - Poursuite de la levée de financements au niveau d’actifs industriels
         - Programme de cessions d’environ 2,4 Md€ :
            - Projet de cession d’au moins 75 % de l’entité AREVA NP à EDF pour un montant indicatif de 2,0 Md€ à la date de réalisation de l’opération
            - Cessions d’autres actifs : objectif d’environ 0,4 milliard d’euros
         - Etudes de mesures complémentaires de renforcement de la liquidité et des fonds propres
     - Augmentation de capital significative pour donner à AREVA, en complément des mesures du plan de financement, un profil financier lui permettant de refinancer l’ensemble des besoins de l’entreprise à moyen terme.
  • Perspectives financières (1) :
    - Confirmation de la perspective de cash-flow net des activités de l’entreprise

    (1) Données à périmètre et change constants, hors impact des cessions, opérations capitalistiques et de refinancement.Paris, le 30 juillet 2015


    Paris, le 30 juillet 2015

    Le Conseil d’Administration d’AREVA, réuni hier sous la présidence de Philippe Varin, a arrêté les comptes clos au 30 juin 2015. A propos des résultats, Philippe Knoche, Directeur Général, a déclaré :
    « Nous nous donnons un objectif clair à l’horizon 2017 : transformer AREVA en une entreprise compétitive et recentrée sur son cœur de métier, le cycle du combustible nucléaire, où elle possède un capital industriel et humain unique au monde.

    Au cours du premier semestre, AREVA a pris des décisions structurantes en ce sens. Le groupe a annoncé un plan de compétitivité ambitieux, engagé avec les partenaires sociaux un dialogue soutenu, et travaillé à l’amélioration de la gestion de ses grands projets qui ont jusqu’à présent si lourdement pesé sur sa trajectoire financière. Il a poursuivi sa feuille de route stratégique en vue de son recentrage, de la refonte du partenariat avec EDF. Les accords en vue de la signature de contrats commerciaux avec EDF marquent en effet des avancées très significatives. Le groupe a également travaillé à son plan de financement, dont l’objectif est de permettre à AREVA de refinancer ses besoins de moyen terme sur les marchés.

    Les prochains mois seront clés dans la bonne exécution de ce plan de transformation, en conservant au cœur de notre action le sens de la sûreté, du client et du dialogue social. L’une des priorités sera de dessiner l’organisation de deux entreprises à la fois distinctes et liées par un partenariat stratégique. L’arrivée de Bernard Fontana, industriel de renommée internationale, à la Présidence d’AREVA NP, est, pour l’ensemble de ces actions, une très bonne nouvelle pour le groupe.

    Enfin, nous devrons aussi passer de la gestion de crise au travail de long terme, avec la concrétisation de notre vision, de notre stratégie de développement et de notre modèle de management pour le futur AREVA. Philippe Varin et moi-même entendons le doter, avec le soutien de tous ses collaborateurs, d’un projet de reconquête et d’avenir. »