Communiqué de presse

Framatome va moderniser le système de surveillance et de décrochage sismique d’un centre d’entreposage de combustible usé en Hongrie

28 Juin 2021 | 1 min |
Catégorie: contrôle-commande
Le 28 juin 2021 – Framatome a signé un contrat avec la société d’État de gestion des déchets radioactifs (PURAM) en vue de moderniser le système de surveillance et de décrochage sismique de son centre d’entreposage de combustible usé de Paks, en Hongrie. Cette annonce marque le premier contrat signé par Framatome Kft., une filiale créée à la suite de l’acquisition d’Evopro Nuclear and Process Automation Kft.
 
« Notre équipe est heureuse de renforcer sa présence en Hongrie et de collaborer plus étroitement avec nos clients d’Europe centrale », s’est félicité Frédéric Lelièvre, senior executive vice president en charge des Ventes, des Plateformes Régionales et de la Business Unit Contrôle-Commande. « Ce projet avec PURAM met une nouvelle fois en lumière la collaboration de Framatome avec le secteur nucléaire hongrois. »
 
Le système de surveillance et de décrochage sismique est conçu pour arrêter les opérations du pont roulant et le chargement du combustible usé en cas de tremblement de terre. Selon les termes du contrat, Framatome va moderniser le système avec une nouvelle solution de pointe et l’installer dans le centre d’entreposage de combustible usé de Paks.
 

 

À propos de Framatome

Framatome est un leader international de l’énergie nucléaire, reconnu pour ses solutions innovantes et ses technologies à forte valeur ajoutée à destination du parc nucléaire mondial. Forte d’une expertise mondiale et de solides références en termes de fiabilité et de performances, l’entreprise conçoit, entretient et installe des composants et des combustibles ainsi que des systèmes de contrôle-commande pour les centrales nucléaires. Ses quelque 14 000 collaborateurs permettent chaque jour aux clients de Framatome de fournir un mix énergétique bas-carbone toujours plus propre, plus sûr et plus économique.

Framatome est détenue par le Groupe EDF (75,5 %), Mitsubishi Heavy Industries (MHI – 19,5 %) et Assystem (5 %).